Communiqué de presse :Loi NOME ARENH : à qui profite le hold-up ?

mardi 10 mai 2011
par  ful
popularité : 77%

En avril dernier, le gouvernement a fixé le prix de l’ARENH, soit l’Accès Régulé à l’Electricité
Nucléaire Historique : à partir du 1er juillet prochain, EDF devra en effet vendre un quart de sa
production électrique d’origine nucléaire à ses concurrents.
Un hold-up que la FNME-CGT a clairement dénoncé, tout autant que le cadre législatif dans lequel
il s’inscrit, à savoir la loi NOME, votée en novembre 2010. Le but de ce dispositif, initié par le
gouvernement sur injonction de Bruxelles, est d’ouvrir à une concurrence « libre et non faussée »
le secteur électrique français. Soit ni plus ou moins entériner le partage du gâteau de l’électricité
aux appétits capitalistiques des opérateurs qui manifestaient bruyamment leur empressement…
mais s’inquiétaient tout autant du prix futur de cet ARENH auquel ils allaient avoir accès.
La décision gouvernementale a finalement fixé à 40 euros le prix du mégawatheure cédé par EDF,


Documents joints

Communiqué de presse
Loi Nome Arenh

Nos Rendez Vous !

<<

2019

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123

Nos actions

La retraite : Ensemble, on la défend à Nîmes !


Le 1er Mai 2019 en Photos

Agrandir les photos